12 janvier 2009



Vous allez dire, Lecabour, il en rajoute...

Ben oui, et ce n'est pas fini... C'est ma manière de manifester, donner l'image que les média français refusent au public, sait-on jamais, une prise soudaine de conscience...

Bien sur vous aller dire, Lecabour, il est propalestinien... ben oui... quand un peuple se fait chasser de chez lui il y a 60 ans, et que depuis, on ne lui promet que camps de réfugiés et aide humanitaire, je suis avec lui... Lecabour ne sera jamais du coté des voleurs de terre, des violeurs d'espaces, des aneantisseurs de liberté...

Et je vous le dis, ce n'est pas fini, j'ai encore quelques images pour vous faire sortir les tripes de la cervelle...

1 commentaire:

  1. - "quand même, on ne m'ôtera pas de l'idée que le cabour, il enrage."

    -"OUT !..."


    mais s'il en rajoute, c'est parce qu'il y en a qui exagèrent...
    pauvre goliath, qu'est ce qu'il ramasse (prononcer HAMAS)...
    si seulement en temps voulu, Israël avait considéré le fatah comme un interlocuteur valable au lieu de soutenir son débordement par une aile radicale musulmane, que maintenant elle ne considère pas, malgré des élections en bonne et due forme, comme un interlocuteur valable...

    mais voilà l'engrenage, quand après avoir désigné ton adversaire, tu refuse le dialogue avec lui, il ne te reste plus qu'un argument, un seul : la guerre et si tu es le plus fort, le détruire...
    voilà a quoi, sans nous le dire car c'est indéfendable, on nous fait assister: à la victoire de la barbarie...

    qui a dit à chacun son shoah ?...

    RépondreSupprimer