12 janvier 2009



Vous allez dire, Lecabour, il en rajoute...

Ben oui, et ce n'est pas fini... C'est ma manière de manifester, donner l'image que les média français refusent au public, sait-on jamais, une prise soudaine de conscience...

Bien sur vous aller dire, Lecabour, il est propalestinien... ben oui... quand un peuple se fait chasser de chez lui il y a 60 ans, et que depuis, on ne lui promet que camps de réfugiés et aide humanitaire, je suis avec lui... Lecabour ne sera jamais du coté des voleurs de terre, des violeurs d'espaces, des aneantisseurs de liberté...

Et je vous le dis, ce n'est pas fini, j'ai encore quelques images pour vous faire sortir les tripes de la cervelle...