07 décembre 2008



Ils en ont rêvé... Marini l'a fait...

"Les particuliers ayant subi des pertes boursières en 2008, en raison du repli marqué de l'ensemble des places boursières mondiales, pourront les déduire de leurs revenus imposables 2009, dans la limite de 10.700 euros. Sont concernées les opérations de cession de moins de 25.000 euros au total, intervenues entre le 1er janvier et le 1er décembre 2008. Cette mesure se répercutera sur l'impôt sur le revenu en 2010. Au-delà de 10.700 euros, le solde des pertes sera reporté sur les gains en bourse des 10 années suivantes. Le sénateur UMP Philippe Marini a confirmé ce samedi avoir déposé un amendement dans ce sens au projet de loi du Budget 2009..." (sources yahoo.com )

Vous ne rêvez pas, vous, par contre... c'est bien en sarkoland que cela se passe... Avec un coup pareil, certains pôvres petits actionnaires pourrait bien ne pas avoir à payer le moindre euro d'impôts !

Allez, encore un petit effort, Marini, exonérez les totalement d'impôts, vos amis, ce sera moins hypocrite !

Quand à la planète médiatique... pas de commentaire... ah, c'est vrai, le travail le dimanche n'est pas encore obligatoire !