20 octobre 2008


Va-t-il enfin se décider, cet arrosoir ?

Veut-il que l'on ferme les volets, comme comme on ferme une porte ?

Et qu'en pensent les plantes, dans leurs pots ? ont-elles envie ? est-ce que ça urge, cet arrosoir ? fait-il si chaud que ça, cet aprés-midi là ??? Hurlent-elles de soif, d'amour ?

Plus loin, un peintre, fait jaillir du galbe d'un vieux pot...

L'envie et l'amour y sont... il suffit de s'y pencher... penches toi, petit arrosoir, penches toi...