31 octobre 2008


Soudain elle me dit :" je crois que j'ai un truc dans l'oeil..."

Je me demande si je dois la croire...

29 octobre 2008


Quelle chance ont-elles dans notre monde à nous... ce monde ou trois ans après, on ne "sait" toujours pas pourquoi deux jeunes sont morts dans un transformateur EDF !
A l'époque, le ministre de l'intérieur s'appelait N. Sarkozy...
N'oubliez pas ce nom... c'est celui d'un menteur...

27 octobre 2008



Le grand ménage commence...

25 octobre 2008



Ça me fatigue... Ils ont même réussi à vendre les interdictions de stationner !

Ça me fatigue de ne plus pouvoir stationner.

Ça me fatigue, que le surexcité trouve d'un coup des milliards pour sauver ces amis banquiers alors qu'hier encore, il n'y avait pas un radis pour sauver notre système de retraite.

Ça me fatigue que l'argent coule encore dans le même sens. Ça me fatigue qu'on nous demande encore de faire des efforts. Ça me fatigue de les faire, quand je vois Bernard Tapie. Ça me fatigue, les 1 584 000 euros ( par an ) de salaire du président de la caisse d'épargne quand 7,1 millions de personnes en France vivent sous ou à la limite du seuil de pauvreté, 780 euros par mois.

Ça me fatigue qu'un sous ministre des sports tienne des propos racisto-facho quand l'hymne national est sifflé lors d'un match de jeu de baballe.

Ça me fatigue quand Darcos veut supprimer l'enseignement de l'histoire et de la géographie quand on voit le mal qu'un quelconque pékin a pour placer Lyon sur une carte de France (essayer, vous verrez).

Ça me fatigue les médias à sens unique, les journalistes-lopettes quand tant d'injustices sont évidentes.

Ça me fatigue, la morgue de Rachida à l'encontre des magistrats quand les prisons sont surpeuplées. Ça me fatigue, Horte-croix de-feu qui réclame encore plus d'expulsions.

Ça me fatigue cette petite gauche qui vivote, qui popote quand les gens attendent tant.

Ça me fatigue de voir qu'on en a encore pour quatre ans quand je vois ce qui à été fait en un seul.

Ça me fatigue, mais vivre fatigue.

23 octobre 2008

En visitant une autre galerie, j'ai eu soudain, des hallucinations....

20 octobre 2008


Va-t-il enfin se décider, cet arrosoir ?

Veut-il que l'on ferme les volets, comme comme on ferme une porte ?

Et qu'en pensent les plantes, dans leurs pots ? ont-elles envie ? est-ce que ça urge, cet arrosoir ? fait-il si chaud que ça, cet aprés-midi là ??? Hurlent-elles de soif, d'amour ?

Plus loin, un peintre, fait jaillir du galbe d'un vieux pot...

L'envie et l'amour y sont... il suffit de s'y pencher... penches toi, petit arrosoir, penches toi...

19 octobre 2008



Le saint a perdu son auréole... il a trouvé des godasses... pour avancer...

14 octobre 2008



"Just a perfect day

Drink sangria in a park

And then later

When it gets dark we go home"

Un jour parfait... même la Mythos était à la bonne température... au loin en face, passaient les ferries, chargés de marbre et de touristes...

Il a écrasé le mégot d'Alpha sous sa botte... il a enfourché la Kimko, puis a disparu sous un dôme de poussière blanche... Là-bas, plus loin, une autre crique, une autre taverne, un autre arrêt...

Que serait la vie sans ces arrêts ???

13 octobre 2008



Quelques fois, il s'assoie à la terrasse de la Grande. Le dos tourné aux grilles , comme pour leurs échapper.

Mais dans la glace du fond, elles reviennent.

Nous sommes prisonniers de l'inutile. Il finit son demi et passe à autre chose...

10 octobre 2008

Crisis ! What crisis ??? (2)
Ah, ça a du bon, la récession(faut pas dire ce mot.... faut dire la crise...), j'ai pu racheter la rue de la Paix pour une misère... il me l'a soldée, cette putaing de rue... il ne pouvait plus payer...
Faut dire que pendant des années, "ils" lui on fait croire qu'avec un Smic, il pouvait réaliser "son" (leurs) rêves... être propriétaire d'un tas de caillou... même au Smic... bon, faut 50 ans pour le faire mais, lui disaient-ils, après, vous êtes chez vous ! home, sweet home... et les bamboulas faites pas chier...
Voila en gros ce que m'a raconté l'apprenti propriétaire, avant de me la vendre, sa rue de la paix...
30% des accédant à la propriété en France vont devoir revendre (s'ils le peuvent encore...) leur acquisition à cause des taux d'intérêts variables....
Va y'en avoir des rue de la Paix à acheter...
Autre info, le gouvernement cherche des liquidités en urgence. Vu que le plan de 400 millions d'euros à du plomb dans l'aile, je vous propose d'envoyer un billet de 50 000 ( le rouge) de Monoploy à Mâme Lagarde... ou au nain-jaune ( il est de plus en plus jaune...) au palais de l' Elysée... en plus, c'est gratuit...
Allez et vive la crise...

08 octobre 2008



Crisis! what crisis...?

Rassurez vous, ils seront toujours assez assez riches, assez puissants pour vous maintenir le groin dans la fange... les possédants rigolent à vous voir vous effrayer... Ils ne font que faire "un peu de ménage"... histoire de possèder encore plus... Et vous, nous, nous seront là, pour payer l'addition... car à un moment ou à un autre il faudra bien que quelqu'un paye... Oh, pas la famille De Wendel, ni la famille Kennedy, ni aucune autre de ces biens possédants... VOUS... NOUS...

06 octobre 2008



Alexandre Adler, la courroie de transmission des néo-cons, ex stalinien mal repenti, et journaleux à France Cul... au Fig... le journal de référence des neo-cons vient d'accoucher de cela :

"Pour ma part, scrutant l'horizon tous azimuts, je verrais plutôt le danger sur notre extrême gauche que sur notre extrême droite"

Pas mal... Préférer les néo nazi à la gauche, celle du NPA, pas du PS, c'est faire le choix du fachisme, pas de la liberté... Mais Adler n'est pas à ce genre de contradiction près... Écoutez le, le matin, sur France Cul... c'est étonnant...

Entre temps, nous apprenons que Jean-Charles Marchianni, ex préfet de la république et porte flingue de Charles Pasqua, va être remis en liberté conditionnelle...

c'est Rouillan qui va rire, du fond de sa cellule...

03 octobre 2008

LE SPECTRE DE LA RECESSION.....

Putaing, quand tu vois sa tronche, t'as peur .....