19 août 2008



Alors, je lui ai dit :"Cours, fuis ce monde de merde que les puissants te prépare... Vis ta vie d'ado, sans scrupules, puis ta vie d'adulte, sans maître ni loi... Fuis, bordel... ne les laisses pas te reprendre, te re-mouler, te re-former. Cours... Oublies les dieux, ceux qui persécutent, ceux qui rabaissent, ceux qui humilient... Oublies les rumeurs, les humeurs, les frayeurs. Hurles, ris, rotes, et pètes leur au nez... Cours, gamine, cours... et que jamais, ils ne te rattrapent...