17 juillet 2008



Léo... j'avais oublié, vois-tu... entre l'icone colombienne et les tyrans invités à Paris, ce 14, j'avais oublié...
Nawa elle non...

6 commentaires:

  1. Merci, Le Cabour. Vous êtes tombé pile sur ma chanson préférée de Léo Ferré, conforme au souvenir de ce concert à Bordeaux, en 1973, je crois, dans un Palais des Sports plein à craquer, et malgré les centaines de flics tout autour parce que Chaban était là (il était premier ministre, alors). Grand moment dans ma vie.

    RépondreSupprimer
  2. si tu savais comme il me fait mal ce Léo là

    RépondreSupprimer
  3. Francis... t(as eu de la chance, je ne l'ai jamais vu en public... pouratnt, tombé dedans tout petit ( Ah, le temps du plastique en 45 trs )...
    Rose, sorry ...

    RépondreSupprimer
  4. "... Un jour nous ferons notre pain
    Dans vos pétrins avec nos armes
    Y'en a marre..." (Léo FERRE).

    RépondreSupprimer
  5. Je crois que léo ferré était dans le lait du sein de ma mère. Je me souviens de ces dimanches où mon père faisait danser ma mère sur léo, jacques, georges. Le jazz est le blues c'était pour l'après-midi. Je n'ai pas le même âge que vous donc je pense le vivre différemment, ne prenant surement pas conscience de la force du phénomène à l'époque. Pour moi il conte ma vie, il est le berceau de mes souvenirs d'enfance, léo est pour moi la musique des paroles bien plus utopiques que militantes de mon père, assez grand humaniste pour être resté petit...
    Quand j'ai appris la mort de léo, je tapais la manche à côté d'un vieux troquet qui faisait le coin d'une rue. J'entendais la radio comme ça. Et j'ai entendu....Léo ferré s'est éteint...J'avais 6 francs et 30 centimes à mes pieds. J'ai su alors que je n'aurais jamais besoin de plus...

    RépondreSupprimer
  6. Steff...
    "Mes plus beaux souvenirs sont d'une autre planète
    Ou les bouchers vendaient de l'homme à la criée..."

    RépondreSupprimer