08 mai 2008

C'est en sortant du sable, en retournant vers la ville. A coté de l'hôpital.
L'après midi avait rougi nos épaules, nos fesses, nos poitrines. L'hiver s'éloignait enfin.
En rentrant vers la cité romaine, nous écoutions la corrida à la radio.
Le décalage. Écouter sans voir, vibrer ou non, se lasser, s'en lasser. S'enlacer.
Le toro est mort. Le suivant arrive...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire