28 février 2008

Adieu Michel...

J'ai aimé ta peinture que j'ai connu lors de mon arrivée à Nîmes.

Je me souviens aussi de ta présence chez CKI, des fêtes, des apéros à n'en plus finir..

De tes chiens, Misère, qui allait gueuler sous l'horloge du lycée Daudet...et les autres, celui qui n'avait que trois pattes...

De ta bonté dans ton regard...

De ta spontanéité...

De ton amour de l'autre...




Bye bye...

26 février 2008

En fait, bling bling, tu t'en sors bien...

En répondant "casses toi, pôv con...." à ce pekin qui refusait de te serrer la main, tu as oblitéré le must des couillonnades de la journée...


En lousdé, tu as envoyé tes félicitations à quatres diacres intégristres de l'église de ce bon Marcel Lefevre, ordonné par ce bon curé Laguerie...de cette église du Bon Pasteur, créée par Benoit machin...


Quatres types qui sont contre l'avortement ( comme toi ), pour la peine de mort (comme toi), contre les immigrés ( bon, là, c'est plutôt ( ouarf ) Hortecroidefeu, ton agent des basses oeuvres )...etc...


Ce qui est drôle ( enfin, si l'on peut le dire ), c'est que ce bon Benoit Machin chose, n'y a rien vu d'extraordinnaire...


Et qu'en plus, tu t'es réclamé de ton titre de chanoine honoraire de St Jean de Latran, pour écrire cette missive...


Pas de bling bling, le petit président... l'autre... le chanoine...le petit chanoine...

chanoine :" Aujourd'hui et en France, le titre de chanoine est donné par un évêque à un curé ou à un prêtre de son diocèse à la carrière exemplaire."(source Wikipédia...)

Je ne suis pas sur que "exemplaire" t'ailles vraiment...Quant à la carriere...

Demain, tu visites un pays démocratique, le Tchad... aprés la Chine, les félicitations à Poutine, les diacres, casse toi pov con, les 176 % de ton augmentation de salaire, Tom Cruise, le conseil constitutionnel, Guy Moquet, les enfant de la shoa, la morale à l'école, les vacances avec Rachida, les rolex, les Ray Ban, Martinon, etc...etc...


Quelle drole de France...

Bling bling...



24 février 2008

' "Casse toi, pôv' con..."

Une majorité en penserait-elle autant de vous, bling bling ?

Nous verrons ça en Mars... Ah, les ides de Mars... cruelles sans doute...

Bling bling... t'as d'la chance, le 15 mars tombe un samedi...

19 février 2008

C'est lundi que je l'ai snappée.
Le lundi, pour nous deux, c'est rtt... C'est le fameux "lundi au soleil", celui que pleins d'autres n'ont jamais.
On se lève tard, et en plus, il fait beau...
On fricotte un peu, on grignotte. Le vent nous apporte des relents d'Afrique.
Ce lundi là, vers les trois heures, nous avons erré en ville...
Un lundi dans une ville de province. Un café sur une terrasse, au soleil...
En remontant vers le 16, sur le boulevard en travaux, elle était là, sur ma droite, baignée du soleil du soir.
Je l'ai prise vite, comme ces jeunes amoureux, sans façon... elle s'est laissée faire, aimable...
Arrivé at home, je l'ai perdue dans les méandres de mon Pc... amours défuntes...
Je ne l'ai reconquie que ce soir...
Un peu d'effets photoshopiques... comme je l'avais imaginée...
Je vous la laisse.
Prenez en soin...

18 février 2008



Bon, résumons nous...

Deux mois et demi aprés ce qu'il convient d'appeler "les incidents de Villiers le Bel", voila que bling-bling nous rejoue le coup de " je suis toujours ministre de l'Intérieur"...

Exit MaM... plus de mille policiers, autant de journalistes foireux pour un résultat d'exception, 33 arrestations... 33... on croit rever... 1000 pour 33, je vous faire le rapport.

Et MaM, à la tévé assurant qu'elle ne savait pas que des journalistes étaient sur place ! MaM n'a pas du lire la bonne page du Figaro...

Maintenant est-ce qu'enfin on va vraiment nous expliquer pourquoi une moto (mini, mais moto quand même) vennant de droite a pu faire tant de dégas sur le pare brise de la belle auto des policiers ???

Je vous rappelle qu'à Argenteuil, pas trés loin de là... deux jeunes ( le chiffre 2, bling bling, va falloir se mefier...), deux jeunes donc ont joué à cache cache dans un transfo EDF, avec la même police... et on ne sait toujours pas pourquoi...

Y'a comme un bruit... bling bling...

16 février 2008

Valerie Pécresse vors Anne Franck

Valerie Pecresse, ministre de l'enseignement supérieur ( ce qui n'est pas rien ), vient d'affirmer sur Radio Paris, que la proposition de bling-bling sur l'adoption posthume d'un enfant juif mort en camp par une charmante tête blonde de CM2 était une trés bonne chose.
On n'en attendait pas moins d'un membre du gouvernement qui apprend son programme le matin en lisant le Figaro.
Pour étayer son analye, la bougresse a même été jusqu'à dire que dans son enfance, elle avait lu le journal d'Anne Franck, comme des milliers d'autres et que ce récit d'Anne, enfermée dans une cave n'avait rien de traumatisant, bien au contraire...
En effet, nous sommes des milliers et des milliers à avoir lu le journal. Mais, nous, nous savons tous qu' Anne Franck était cachée dans un grenier... pas une cave...
La bougresse a du lire autre chose, la Comtesse de Ségur peut-etre...
Ah c'est dur d'etre ministre, surtout de l'enseignement supérieur...

15 février 2008


Alors, Sarko, comment vas-tu faire comprendre CA, à des gamins de 10 ans !
En leur demandant d'adopter un Samuel Levy, mort en 1943 à Bergen Belsen... un Yvo Benchemoun, mort en 44 à Birkenau ?

Demain, ton cerveau cramé va encourager le souvenir d'un noir lynché en 1962 en Alabama...
D'un Tchétchene assassiné par l'armée russe...
Iras-tu jusqu'a Miko Honda, pulvérisé en aout 1945 par la premiere bombe...
Ou jusqu'à Mohamed Baha, brulé par les bombes israéliennes sur une plage, vers Gaza...

Tu pourrais remonter jusqu'à François Hérant, mort le jour de la Saint Barthélémy.

Et ainsi de suite...
Bling bling... comme un bruit de chaines...

11 février 2008


C'est l'été... sur Mars...
Ce soir, la météo annonce de grosses chutes de méthane.

10 février 2008


A vouloir croire que nous étions libres, nous avons oublié les autres, ceux qui n'auront jamais de chance, en Chine, en Russie, en Colombie, au Rwanda, en Birmanie, en Egypte, au Tibet, à Gantanamo, en Algérie, en Irak, et ailleurs, ceux qui n'auront jamais la chance de se promener, libre de leurs pas, de leurs gestes, de leurs pensées... dans le petit matin clairet... juste libres.
Aucun de nous n'est libre si un seul d'entre nous est enfermé...